Identification




L'adhésion

Tout savoir pour
au Biscani-Club
 

 

Formations

 
L' apprentissage du Assis et du Couché " à la croquette " :
 
 
L'apprentissage du Assis "à la croquette" :
 
Faire asseoir un chien en lui présentant une croquette est très facile.
 
Pour lui apprendre à s’asseoir sur ordre à l’aide d’une croquette, il faut se servir d’un mouvement qu'il fait naturellement pour suivre des yeux une croquette qui lui est présentée au-dessus et en arrière de sa tête : faute de pouvoir basculer la tête en arrière pour suivre la récompense des yeux en restant debout, le chien prend la position assise pour continuer à la fixer du regard. Astucieux non ?
 
Pour pratiquer cette technique, il faut donc d’abord pouvoir lui présenter correctement la croquette en se plaçant devant lui.
 
Le chien étant debout (et ce n’est pas le plus facile à obtenir…) et tenu en laisse de la main gauche si nécessaire, on se place devant lui de façon à ce que - bras tendu - la main droite renfermant une croquette soit placée au-dessus de sa tête.
 
On présente la croquette au-dessus de sa tête en lui commandant « Assis ! ». En reculant si nécessaire la croquette vers l’arrière de sa tête, le chien se trouve obligé de s’asseoir pour pouvoir la suivre des yeux.
 
Une fois qu'il est assis, on lui donne la croquette comme récompense en le félicitant - sans excès pour qu’il garde la position - avec la formule « Assis, c’est bien ! ».
 
En répétant l’exercice, on dissimule peu à peu la croquette dans la main tendue en ne la dévoilant qu’au moment de récompenser, puis on  continue l’entraînement sans croquette dans la main mais en récompensant par des félicitations pour que le chien réagisse effectivement au commandement « Assis ! » en l’absence de croquette.
 
Cette technique est assez simple MAIS :
 
- Elle n’est utilisable que  face au chien.
Il faut en effet se placer devant lui et le maintenir en position debout pendant quelques instants, ce qui n’est pas facile à obtenir sans commettre de nombreuses erreurs. En effet, un maître inexpérimenté et impatient aura recours - maladroitement et plus ou moins volontairement - à des ordres que le chien ne connaît pas et ne maîtrise encore moins tels que « Pas bouger ! » et « Debout ! », ce qui risque de le perturber et de conduire à l’échec et/ou à de graves défauts touchant tous ces apprentissages.
 
- Elle suppose que l’éducation du chien soit suffisamment avancée pour qu’il puisse conserver l’immobilité  debout face à son maître pendant quelques secondes.
Or cet apprentissage ne doit s’effectuer que bien après celui du Assis car il demande plus de maîtrise tant de la part du maître que de la part du chien.
 
- Elle n’est pas utilisable à partir de la position chien au pied.
Or cette position est la position de base enseignée comme position-signal de début de travail. A moins de faire des contorsions très difficiles avec un chien de taille moyenne, il est en effet difficile de lui présenter au-dessus de la main droite une croquette arrivant de face ! Quelle gymnastique !
 
Donc, compte-tenu des difficultés liées à l’usage de cette méthode et à ses conséquences pour les apprentissages à venir dans le programme d’éducation, gardons cette technique pour plus tard et pour d’autres apprentissages (Commandements aux gestes) lorsque nous serons capables de venir nous placer très facilement face au chien debout.
 
En effet, une autre méthode dite du « Assis accompagné » est tout aussi naturelle, facile à mettre en oeuvre et sans conséquences néfastes pour la suite des apprentissages (Voir l’article "L’apprentissage du Assis accompagné").
 
 
L'apprentissage du Couché "à la croquette":

Apprendre à un chien à se coucher sur ordre n’est pas chose aisée. Le Couché est une position de repos mais aussi la position de la soumission. Au Club en particulier, le chien peut ne pas avoir envie de se coucher en présence de ses compagnons de jeu et/ou rivaux potentiels, ou de personnes étrangères.
 
Pour lui apprendre à se coucher sur ordre, on peut se servir de la technique utilisée pour l’apprentissage du Assis à l’aide d’une croquette. Alors qu’il est déjà assis, on peut en effet exploiter un mouvement qu'il fait naturellement pour suivre des yeux une croquette qui lui est présentée devant lui a :  pour tenter d’attraper la récompense sans se lever, le chien prend la position couchée et attrape enfin la croquette qu’on lui abandonne gentiment.
 
Pour pratiquer cette technique, il faut donc d’abord pouvoir lui présenter correctement la croquette.
 
Le chien étant assis  au pied correctement, et tenu en laisse de la main gauche si nécessaire, on lui présente de la main droite une croquette devant la truffe, puis on étire le bras en ligne droite dans l’axe du chien (pour éviter qu’il ne vienne se coucher de travers, voire sur les pieds du maître …) jusqu’à ce que le chien se retrouve en position couchée.
 
Une fois qu'il est couché, on lui donne la croquette comme récompense en le félicitant - sans excès pour qu’il garde la position - avec la formule « Couché, c’est bien ! ».
 
En répétant l’exercice, on dissimule peu à peu la croquette dans la main tendue en ne la dévoilant qu’au moment de récompenser, puis on  continue l’entraînement sans croquette dans la main mais en récompensant par des félicitations pour que le chien réagisse effectivement au commandement « Couché ! » en l’absence de croquette.
 
Cette technique est assez simple MAIS :
 
- Bien qu’elle soit assez facile à appliquer à partir de la position au pied (contrairement à la technique du « Assis à la croquette »), elle est difficile à mettre en œuvre avec un chien de grande taille, la taille du bras droit ne permettant pas d’étirer la croquette suffisamment loin devant le chien jusqu’à obtention du Couché.
 
- Compte  tenu de cette difficulté - et même avec un chien de petite taille lorsque le maître n’est pas très rigoureux - il est fréquent que des chiens éduqués avec cette technique se couchent en travers, parfois sur les pieds du maître, vilain défaut qui est très difficile à faire disparaître ensuite.
 
Compte-tenu des difficultés liées à l’usage de cette méthode et à ses conséquences pour les apprentissages à venir dans le programme d’éducation, gardons aussi cette technique pour d’autres apprentissages.
 
 
Une autre méthode dite du « Couché accompagné » est tout aussi naturelle, facile à mettre en oeuvre et sans conséquences néfastes pour la suite des apprentissages (Voir l’article "L’apprentissage du Couché accompagné").
 
 
 
 
L' apprentissage du Assis et du Couché " à la croquette " :
 
 
L'apprentissage du Assis "à la croquette" :
 
Faire asseoir un chien en lui présentant une croquette est très facile.
 
Pour lui apprendre à s’asseoir sur ordre à l’aide d’une croquette, il faut se servir d’un mouvement qu'il fait naturellement pour suivre des yeux une croquette qui lui est présentée au-dessus et en arrière de sa tête : faute de pouvoir basculer la tête en arrière pour suivre la récompense des yeux en restant debout, le chien prend la position assise pour continuer à la fixer du regard. Astucieux non ?
 
Pour pratiquer cette technique, il faut donc d’abord pouvoir lui présenter correctement la croquette en se plaçant devant lui.
 
Le chien étant debout (et ce n’est pas le plus facile à obtenir…) et tenu en laisse de la main gauche si nécessaire, on se place devant lui de façon à ce que - bras tendu - la main droite renfermant une croquette soit placée au-dessus de sa tête.
 
On présente la croquette au-dessus de sa tête en lui commandant « Assis ! ». En reculant si nécessaire la croquette vers l’arrière de sa tête, le chien se trouve obligé de s’asseoir pour pouvoir la suivre des yeux.
 
Une fois qu'il est assis, on lui donne la croquette comme récompense en le félicitant - sans excès pour qu’il garde la position - avec la formule « Assis, c’est bien ! ».
 
En répétant l’exercice, on dissimule peu à peu la croquette dans la main tendue en ne la dévoilant qu’au moment de récompenser, puis on  continue l’entraînement sans croquette dans la main mais en récompensant par des félicitations pour que le chien réagisse effectivement au commandement « Assis ! » en l’absence de croquette.
 
Cette technique est assez simple MAIS :
 
- Elle n’est utilisable que  face au chien.
Il faut en effet se placer devant lui et le maintenir en position debout pendant quelques instants, ce qui n’est pas facile à obtenir sans commettre de nombreuses erreurs. En effet, un maître inexpérimenté et impatient aura recours - maladroitement et plus ou moins volontairement - à des ordres que le chien ne connaît pas et ne maîtrise encore moins tels que « Pas bouger ! » et « Debout ! », ce qui risque de le perturber et de conduire à l’échec et/ou à de graves défauts touchant tous ces apprentissages.
 
- Elle suppose que l’éducation du chien soit suffisamment avancée pour qu’il puisse conserver l’immobilité  debout face à son maître pendant quelques secondes.
Or cet apprentissage ne doit s’effectuer que bien après celui du Assis car il demande plus de maîtrise tant de la part du maître que de la part du chien.
 
- Elle n’est pas utilisable à partir de la position chien au pied.
Or cette position est la position de base enseignée comme position-signal de début de travail. A moins de faire des contorsions très difficiles avec un chien de taille moyenne, il est en effet difficile de lui présenter au-dessus de la main droite une croquette arrivant de face ! Quelle gymnastique !
 
Donc, compte-tenu des difficultés liées à l’usage de cette méthode et à ses conséquences pour les apprentissages à venir dans le programme d’éducation, gardons cette technique pour plus tard et pour d’autres apprentissages (Commandements aux gestes) lorsque nous serons capables de venir nous placer très facilement face au chien debout.
 
En effet, une autre méthode dite du « Assis accompagné » est tout aussi naturelle, facile à mettre en oeuvre et sans conséquences néfastes pour la suite des apprentissages (Voir l’article "L’apprentissage du Assis accompagné").
 
 
L'apprentissage du Couché "à la croquette":

Apprendre à un chien à se coucher sur ordre n’est pas chose aisée. Le Couché est une position de repos mais aussi la position de la soumission. Au Club en particulier, le chien peut ne pas avoir envie de se coucher en présence de ses compagnons de jeu et/ou rivaux potentiels, ou de personnes étrangères.
 
Pour lui apprendre à se coucher sur ordre, on peut se servir de la technique utilisée pour l’apprentissage du Assis à l’aide d’une croquette. Alors qu’il est déjà assis, on peut en effet exploiter un mouvement qu'il fait naturellement pour suivre des yeux une croquette qui lui est présentée devant lui a :  pour tenter d’attraper la récompense sans se lever, le chien prend la position couchée et attrape enfin la croquette qu’on lui abandonne gentiment.
 
Pour pratiquer cette technique, il faut donc d’abord pouvoir lui présenter correctement la croquette.
 
Le chien étant assis  au pied correctement, et tenu en laisse de la main gauche si nécessaire, on lui présente de la main droite une croquette devant la truffe, puis on étire le bras en ligne droite dans l’axe du chien (pour éviter qu’il ne vienne se coucher de travers, voire sur les pieds du maître …) jusqu’à ce que le chien se retrouve en position couchée.
 
Une fois qu'il est couché, on lui donne la croquette comme récompense en le félicitant - sans excès pour qu’il garde la position - avec la formule « Couché, c’est bien ! ».
 
En répétant l’exercice, on dissimule peu à peu la croquette dans la main tendue en ne la dévoilant qu’au moment de récompenser, puis on  continue l’entraînement sans croquette dans la main mais en récompensant par des félicitations pour que le chien réagisse effectivement au commandement « Couché ! » en l’absence de croquette.
 
Cette technique est assez simple MAIS :
 
- Bien qu’elle soit assez facile à appliquer à partir de la position au pied (contrairement à la technique du « Assis à la croquette »), elle est difficile à mettre en œuvre avec un chien de grande taille, la taille du bras droit ne permettant pas d’étirer la croquette suffisamment loin devant le chien jusqu’à obtention du Couché.
 
- Compte  tenu de cette difficulté - et même avec un chien de petite taille lorsque le maître n’est pas très rigoureux - il est fréquent que des chiens éduqués avec cette technique se couchent en travers, parfois sur les pieds du maître, vilain défaut qui est très difficile à faire disparaître ensuite.
 
Compte-tenu des difficultés liées à l’usage de cette méthode et à ses conséquences pour les apprentissages à venir dans le programme d’éducation, gardons aussi cette technique pour d’autres apprentissages.
 
 
Une autre méthode dite du « Couché accompagné » est tout aussi naturelle, facile à mettre en oeuvre et sans conséquences néfastes pour la suite des apprentissages (Voir l’article "L’apprentissage du Couché accompagné").
 
 
 

Recherche